Mali mali

Mali mali en concert

© Caroline Léger

Mali mali est né de la rencontre entre le griot malien Baba Sissoko et le maestro de la fanfare de Mourcourt, Éloi Baudimont.

Lors de l’enregistrement du CD live de la fanfare, le musicien africain était venu greffer son tama et son n’goni sur quelques morceaux. Conquis par la magie musicale et humaine de cette expérience, Baba fait germer l’idée d’un arrangement de ses propres chansons par Éloi.
La maison de la culture de Tournai prend le projet en relais et l’intègre, en août 2005, dans son stage d’été “Transemusiques”. Éloi et Baba expérimentent ce mixage musical avec trois premières chansons et une quarantaine de stagiaires, choristes et instrumentistes amateurs. Ce projet, qui mêle le groove de couleur européenne et la musique traditionnelle malienne, suscite l’enthousiasme du collectif et de la maison de la culture qui décide de poursuivre l’expérience.

Éloi Baudimont réalise l’arrangement de 7 autres titres de Baba Sissoko. Le collectif est renforcé par les musiciens de la fanfare de Mourcourt. Entre 2005 et 2007, la maison de la culture orchestre 10 week-ends de répétitions. Des affinités se créent, la musique prend naissance et le son du groupe se met à vivre. Baba et Éloi imaginent la réalisation d’un CD.

Le musicien malien, héritier de la longue tradition des griots, propose au chef de la fanfare un voyage au Mali. Il veut l’emmener à la rencontre de sa famille, de sa culture et des paysages qui nourrissent sa musique.
Notélé, la télévision régionale, rejoint l’aventure. La journaliste Chantal Notté accompagne l’équipe au Mali afin de raconter l’histoire extraordinaire de cette rencontre. Après le voyage, la maison de la culture et notélé s’associent pour produire le CD-DVD qui consacre cette belle aventure humaine et musicale…

Deux concerts sont organisés à Tournai. Une tournée se met en place…